Actualités

Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des réfugiés irakiens

04 mars 2015

Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des réfugiés irakiens - fondation sanofi espoir

A travers le fonds de préparation et de réponse aux catastrophes « READY » mis en place par la Croix-Rouge française, la Fondation Sanofi Espoir apporte son aide aux réfugiés du Kurdistan irakien.

Depuis le début de l’année 2014, l’aggravation de la situation en Irak a poussé plus de deux millions de réfugiés irakiens sur les routes, aux frontières du pays. 46% d’entre eux ont trouvé refuge dans le Kurdistan irakien, zone sécurisée par les groupes armés d’opposition. Ces réfugiés viennent s’ajouter aux nombreux déplacés, victimes des affrontements en Syrie, et la région rencontre des difficultés à faire face à cet accroissement de population. Un certain nombre de réfugiés a dû investir des bâtiments insalubres, des habitats précaires qui présentent de forts risques sécuritaires et sanitaires.

C’est pour répondre à cette situation de crise que le fonds « READY » a décidé de mettre en place des actions de terrain, afin d’accompagner les populations déplacées syriennes en Iraq, en Jordanie et au Liban.

Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des réfugiés irakiens - fondation sanofi espoir

La Croix-Rouge française (CRF), en partenariat avec le Croissant-Rouge irakien, est présente dans le district de Sharya depuis fin 2013. Les villages ciblés par l’action de la CRF sont isolés, dotés de bâtiments en très mauvais état, et souffrent d’un manque d’accès aux biens de première nécessité. Ils sont de plus entièrement dépendants de l’aide extérieur. La CRF concentre son action sur l’amélioration des conditions sanitaires des réfugiés ainsi que l’approvisionnement en eau ; et un renforcement des capacités internes de gestion autonome. L’objectif final étant de lancer une dynamique afin que la communauté puisse s’autogérer, notamment lorsque les fonds octroyés à la crise irakienne diminueront.

L’aide apportée a déjà permise de couvrir en partie les besoins en eaux et en hygiène de sept villages de la banlieue de Sharya. Le déblocage d’une aide supplémentaire permettra de renforcer les activités d’amélioration des infrastructures sanitaires et d’approvisionnement en eau, les campagnes de sensibilisation ciblé sur l’hygiène et la gestion des déchets, ainsi que l’accès à des produits non-alimentaires essentiels.