Actualités

Journée internationale des sages femmes 2015

05 mai 2015

Pour célébrer la Journée Internationale de la sage-femme, la Fondation Sanofi Espoir et la Confédération internationale des sages-femmes récompensent 10 initiatives portées par des sages-femmes pour améliorer la santé des femmes et des nouveau-nés.Pour la deuxième année consécutive, la Confédération internationale des sages-femmes (ICM) et la Fondation Sanofi Espoir ont organisé les Midwives for Life Awards 2015, afin de récompenser des projets portés par des sages-femmes. Tous visent à réduire la mortalité maternelle et néonatale et à améliorer la santé des femmes et des nouveau-nés dans les pays à ressources limitées.

carte des témoignages des sages femmes

cliquer sur l'image pour visualiser la carte interactive


Des sages-femmes du monde entier ont ainsi proposé leur projet via la plateforme participative Connecting Midwives pour faire connaître leurs initiatives. Le jury de sélection, composé de sages-femmes et de médecins experts en santé publique et en gynéco-obstétrique de France et d’Afrique a décidé de sélectionner 10 projets lauréats. Il s’est appuyé sur différents critères de sélection, dont le caractère innovant de l’initiative, le bénéfice pour les communautés, le renforcement des capacités locales ou encore la réplicabilité du projet à d’autres régions.


Les 10 projets lauréats des Midwives for Life Awards 2015 recevront 5 000 euros chacun :

  • Afrique du sud - Robyn Sheldon «Nous pouvons améliorer la qualité des soins maternels, faire de la naissance un moment unique, et avoir un impact positif sur la santé maternité et néonatale». Son projet vise à améliorer les conditions de travail des sages-femmes afin de concourir au bien être des patientes et prévenir les abus.
  • Maroc – Saida Chaker Metalss «Mon expérience de sage-femme m’a donné conscience de l’importance des relations humaines». Son projet participe au renforcement de la formation des sages-femmes aux techniques de suivi et à la préparation de l’accouchement auprès de mères célibataires et de femmes en situation de grande pauvreté des quartiers défavorisés de Tanger.
  • Pays-Bas/Sierra Leone/Maroc – Franka Cadée « Twin2twin » est un réseau qui favorise la collaboration et le partage d’expériences entre les sages-femmes des Pays-Bas, du Maroc et de Sierra Leone.
  • République Démocratique du Congo – Marlène Sama «Je rêve d’une maternité accessible à toutes». Son projet est centré sur la prise en charge des pathologies négligées chez les femmes en situation de précarité dans la province du Sud-Kivu.
  • Zambie – Bupe Mwamba «En tant que sage-femme, je m’engage à promouvoir les meilleures pratiques et savoir-faire qui permettent d’améliorer la santé des mères et des bébés». Son projet contribue à renforcer la sensibilisation et la formation des sages-femmes à la pratique du report du clampage du cordon ombilical afin de réduire la mortalité néonatale.
  • Cambodge – Clémence Schantz Inguenault «Donner aux femmes qui accouchent dans les pays du Sud les mêmes chances que celles des pays du Nord : voilà comment je conçois mon métier de sage-femme aujourd'hui». Son projet permettra à 200 sages-femmes cambodgiennes d’un hôpital de Phnom Penh d’être formées à la physiopathologie du périnée, afin de diminuer le taux d’épisiotomie qui est extrêmement élevé au Cambodge.
  • Inde – Delphine Wolff «Aux quatre coins du monde, qu’importent les cultures et les traditions, j'ai toujours la même émotion d'aider à donner la vie». Son projet contribue à réduire la mortalité maternelle et néonatale par l’éducation communautaire participative au sein de tribus tamoul isolées du sud de l’Inde.
  • Mongolie/Japon - Kiyoko Okomoto «Quand je vois un bébé qui naît sans complications, je pense toujours au combat qu’il a mené jusqu’à ce jour, et la beauté de la maternité». Les sages-femmes japonaises s’impliquent et partagent leurs expériences pour répondre aux problèmes de mortalité maternelle et néonatale causés par l’obésité des femmes enceintes en Mongolie.
  • Vanuatu - Sandrine Camuzaux «Chaque jour, chaque garde est différente et chaque naissance reflète une histoire que nous partageons avec bonheur». Son projet de formation initiale et continue au Vanuatu permettra de réduire les conséquences du manque de soins périnataux.
  • Zimbabwe - Lilian Gertrude Son projet vise à promouvoir le respect des droits, des choix et de la dignité de chaque femme tout au long de sa grossesse et de son accouchement.

Chacune de ces 10 sages-femmes lauréates recevra, dans le cadre de son association, un soutien financier de 5 000 euros pour mettre en œuvre son projet afin de contribuer à améliorer la santé des jeunes filles, des femmes et des nouveau-nés dans ces pays où les taux de mortalité maternelle et néonatale sont encore trop importants.

Les 10 projets lauréats seront également en ligne sur la plateforme collaborative « Connecting Midwives », qui offre un espace dédié aux sages-femmes, afin d’échanger leurs expériences, de partager leurs idées, projets et innovations.

A l’heure du bilan des Objectifs du Millénaire pour le Développement et du prochain lancement des Objectifs pour un Développement Durable, la mortalité infantile n’a réduit que de moitié, n’atteignant pas l’objectif des 60%, et le taux de mortalité maternelle n’a réduit que de 45% au lieu des 75% ciblés. Pour lutter efficacement contre ces décès évitables, le monde a plus que jamais besoin de sages-femmes suffisamment nombreuses, bien formées, valorisées dans leurs pratiques et efficacement réparties sur les territoires. C’est pourquoi la Fondation Sanofi Espoir s’est engagée avec la Confédération Internationale des sages-femmes et tous ses autres partenaires ONG pour appuyer le développement de 14 programmes de long terme en Asie, Afrique et Amérique Latine, qui contribuent à réduire la mortalité maternelle et néonatale, avec un budget de près de 2,3 M€ par an, et a lancé depuis deux ans les Midwives for Life Awards pour valoriser les initiatives des sages-femmes.

A propos de la Confédération internationale des sages-femmes (ICM)

La Confédération internationale des sages-femmes (ICM) est une fédération d’associations de sages-femmes qui représentent des pays du monde entier. L’ICM travaille en relations étroites avec l’Organisation mondiale de la santé, les agences onusiennes et les gouvernements pour soutenir des stratégies de soins en faveur de la maternité sans risque et de la santé primaire pour les familles du monde entier.