Actualités

Des résultats très encourageants du programme « Un appel pour la vie»

20 Janvier 2015, Bénin, Cotonou

atelier de capitalisation organisé à Cotonou le 15 janvier 2015 - fondation sanofi espoir

Au Bénin, 1 500 femmes meurent chaque année de complications liées à une grossesse, un accouchement ou des suites de couches, soit 125 femmes par mois. Pour améliorer le suivi et l’accès aux soins des femmes enceintes, le plus tôt possible, la Fondation Sanofi Espoir a appuyé la mise en place du programme innovant « Un appel pour la vie», avec son partenaire CARE, les autorités de la commune de Ouinhi et le Ministère de la Santé du Bénin.

Construit autour d’une approche pilote et participative, ce programme permet une meilleure prise en charge des soins obstétricaux et néonataux d’urgence grâce à la formation des acteurs de santé et à l’utilisation de la téléphonie mobile.

Aujourd’hui, 3 ans après son démarrage, ce projet novateur porte ses fruits. Il a permis à plus de 6 300 femmes d’avoir accès à des soins de santé et à plus de 25 000 femmes d’être sensibilisées aux bonnes pratiques et aux signes de danger, notamment grâce des informations médicales disponibles dans leur langue locale.

Les évaluations menées par des experts indépendants et l’atelier de capitalisation organisé à Cotonou le 15 janvier 2015 avec tous les acteurs impliqués dans le projet : agents de santé, autorités locales, équipes humanitaires, bénéficiaires, soulignent en particulier :

Des résultats très encourageants du programme « Un appel pour la vie»
  • Un meilleur suivi des femmes enceintes par les agents communautaires équipés d’un logiciel de suivi des grossesses.
  • Un référencement plus rapide vers les centres de santé en cas d’urgence, grâce à la téléphonie mobile qui facilite la communication entre les communautés et les centres de santé.
  • Une amélioration de la connaissance des signes de danger liés à la grossesse par les femmes.
  • Un renforcement des compétences des acteurs de santé en SONU (Soins Obstétricaux et Néonataux d’Urgence) et l’amélioration du suivi médical et de l’aide au diagnostic grâce au logiciel mis en place sur les téléphones portables.
  • L’augmentation de la fréquentation des centres de santé grâce à une reconnaissance accrue des acteurs de santé par les communautés

Cet atelier s’est clôturé par une conférence de presse le 16 janvier en présence de la Ministre de la Santé, Dorothée Gazard, de la Directrice de Care Bénin, Claudine Mensah, de la Déléguée Générale de la Fondation Sanofi Espoir, Caty Forget, en présence d’une cinquantaine de journalistes locaux.

La commune de Ouinhi fait partie des localités de notre pays dont le taux de mortalité maternelle et infantile reste élevé ... Je peux réaffirmer que l’initiative –Un appel pour la vie - a été concluante. Cette initiative a offert un cadre pour assurer l’accès à l’information, à une évacuation sanitaire rapide et l’accès à des soins de qualité

le Ministère de la Santé du Bénin

La Ministre de la Santé a pris l’engagement de dupliquer le projet dans les autres zones sanitaires du Bénin. Elle a également confirmé que l’utilisation de la technologie est un des axes stratégiques de son ministère et qu’elle serait déployée à grande échelle dans le pays.

L’engagement du Ministère de la Santé sera la condition indispensable pour la pérennité du projet et sa mise à l’échelle. Le redéploiement des sages-femmes dans les zones prioritaires et leur maintien sera aussi un point clé. L’évaluation en cours à ce sujet sera suivie de près par la Fondation Sanofi Espoir, qui a fait de la formation des sages-femmes l’une de ses priorités.

Regarder le film de présentation du projet