Actualités

Solidarité Népal : Sanofi et ses collaborateurs se mobilisent pour venir en aide aux victimes

16 juin 2015

Dès le lendemain du tremblement de terre du 25 avril qui a touché le Népal, un appel à dons auprès des collaborateurs de Sanofi dans le monde a été lancé, afin de soutenir les actions de réponse à l’urgence des partenaires de la Fondation Sanofi Espoir. Au total, 197 000 € ont été collectés. Ces fonds, abondés par le Groupe, permettront au-delà de la première phase d’urgence, d’accompagner sur le plus long terme les communautés touchées, en particulier sur le plan sanitaire.


Réponse à l’urgence au Népal 2015

Le bilan des deux séismes est très lourd, tant au niveau des victimes que des destructions.

Le séisme du 25 avril, et les répliques qui ont suivies auront provoqués plus de 8600 morts et 16 000 blessés, selon le gouvernement népalais. Il s’agit du séisme le plus meurtrier depuis 80 ans.

Par ailleurs, les destructions matérielles, les glissements de terrain ont mis à mal les voies de communication, rendant compliqué l’accès aux populations les isolées. Les besoins en santé sont conséquents, du fait de la destruction des centres de proximité et de certains hôpitaux. 5.6 millions de personnes ont actuellement besoin de soins médicaux et d’un accès aux services de santé.

Près de 500 000 € au profit de la Croix-Rouge, Handicap International, Médecins du Monde et AmeriCares

Grâce à la générosité des salariés de Sanofi, 197 000 € ont été collectées. Abondés par le Groupe, ces fonds viennent s’ajouter aux 100 000 € débloqués par la Fondation Sanofi Espoir au profit de Handicap International, Médecins du Monde, et la Croix-Rouge et AmeriCares.

Après des missions d’évaluation des besoins, ces 4 ONG ont mis en place, des actions efficaces et ciblées sur les zones et populations les plus touchées pour les 6 mois avenirs.

La Croix-Rouge intervient dans le district de Dolakha, à l’épicentre du second séisme. Un centre d’urgence sous tente équipé d’un bloc opératoire a été installé, afin de fournir les soins de santé primaires aux victimes, et d’accueillir les patients souffrant de maladies liée à la situation sanitaire très précaire dans cette zone.

De son côté, Handicap International apporte son soutien à des structures de santé, à Kathmandou et dans les zones rurales les plus affectées. Les équipes sur place continuent l’évaluation des besoins, et la distribution de kits de première nécessité, en lien avec les organisations locales, afin que les réponses d’urgence s’appliquent à l’ensemble de la population.

Médecins du Monde a procédé à l’installation de cliniques fixes temporaires dans le district de Sindhupalchok, et envisage d’installer une autre clinique mobile afin d’atteindre des populations particulièrement isolées. L’ONG prépare également la mousson, et les nouveaux glissements de terrain qu’elle pourrait occasionner, et étudie la possibilité d’envoi d’équipes par hélicoptère pour rejoindre les villages les plus isolés.