Actualités

La Fondation soutient le programme de WAHA pour venir en aide aux réfugiés aux frontières de l’Europe

Le 18 Septembre 2015

Lancement du site connecting midwives - fondation sanofi espoir

Face à l’avancée des violences et l’intensification des conflits au Moyen-Orient, le nombre de réfugiés en provenance de Syrie, d’Irak, ou du Yémen, ne cesse de croître. Après quatre années de guerre, 11.7 millions de syriens ont été poussés hors de leurs pays, soit plus de la moitié de la population totale. A cela s’ajoutent les 4.1 millions de réfugiés irakiens, et les milliers d’autres déplacés fuyant des régions instables et dangereuses de la région, comme le Yémen.

Selon l’agence Européenne Frontex, plus de 500 000 hommes, femmes et enfants ont été dénombrés aux frontières de l’Europe au cours des huit premiers mois de l’année, et 156 000 personnes pour le seul mois d’août.

Les pays de transit, ou « supposés » de transit, sont en déstabilisation totale. Des pays tels que la Jordanie, la Turquie ou le Liban, se retrouvent à accueillir des migrants en masse.

La Fondation Sanofi Espoir soutien l’association Women And Health Alliance (WAHA) en partenariat avec La Chaîne de l’Espoir pour venir en aide à ces migrants, dans le domaine de la santé et des premiers soins, afin d’améliorer leur quotidien et de subvenir à des besoins médicaux urgents.

La mise en place d’un réseau médical

Dans un premiers temps, il s’agira de repérer dans les communautés de migrants des personnes avec une fibre médicale, comme les médecins, ou infirmiers, se trouvant dans des pays de transit. Ils recevront une courte formation aux principales mesures de premiers secours, d’urgence et d’hygiène de base.

Puis, dans les camps de réfugiés, dans les pays d’arrivée, un nécessaire médical sera apporté, et une chaîne de soins primaires établie. Un travail de réseau sera mis en place au niveau local, avec les centres hospitaliers, médecins et ONG locaux, afin de former une chaîne médicale pour prodiguer des soins aux plus vulnérables, les femmes et les enfants en priorité.

Lancement du site connecting midwives - fondation sanofi espoir
 

Les premières actions

  • En Serbie, Waha s’est associé avec l’ONG locale « Save Babies », afin de monter une clinique pédiatrique et gynécologique qui a commencé à fournir des soins 7 jours sur 7.
  • En Macédoine, mise en place d’un réseau des partenaires locaux, notamment pour établir une offre de soins.
  • En Turquie, mise en réseau des partenaires locaux pour établir une offre de soins dans plusieurs centres des soins primaires, notamment à Baudrum, qui du fait de sa proximité avec l’île grecque de Kos, est devenu un point d’entrée clé pour les migrants.
  • Enfin,en Grèce, des actions sont menées sur l’île de Lesbos, et en particulier autours de la ville de Molivos, où aucune ONG médicale n’est actuellement présente. Il s’agit d’une des routes principales d’arrivée des migrants, puisque la côte turque ne se situe qu’à une dizaine de kilomètres de là.