Actualités

Réduire la mortalité maternelle et néonatale par le digital

27 septembre 2016

Chaque année, la Fondation Sanofi Espoir organise les Midwives for Life Awards, qui récompensent par un coup de pouce de 5000€ des projets visant à réduire la mortalité maternelle et néonatale. Les projets participant à ces Awards sont également éligibles à la sélection par la Fondation Millennia 2025, partenaire de la FSE depuis 2014, dont l’objet est de compléter le projet par un volet numérique, afin de toucher le plus grand nombre de personnes.

carte des projets Millennia2025

En 2014, ce sont quatre projets qui ont ainsi été sélectionnés, et deux autres en 2015.

  • Casa, Mexique – Ecole de sages-femmes.

    Publication du manuel scolaire de Casa en e-book avec 8 modules sur les applications digitales pour la santé maternelle et néonatale ; 100 clés-usb contenant ces cours ont été distribuées, et dix versions imprimées ont été données aux auteurs et aux partenaires.

    Plus d’informations sur le site de Millennia 2025
    Téléchargez les 8 modules en format PDF
    En savoir plus sur le projet soutenu par la Fondation

  • Pan Milar, Canton de Vaud, Suisse – Traduction multilingue à destination des femmes enceintes migrantes.

    Un site internet a été créé afin de transmettre les informations destinées aux femmes migrantes de la meilleure façon possible. Une courte vidéo d’information en 18 langues a également été réalisée pour expliquer l’action et les services proposés par l’association Pan Milar. Enfin, une application a été développée (UniversalWomenSpeaker) pour faciliter la communication entre le personnel médical et les migrants : 17 langues sont disponibles, contenant traductions et audio.

    Voir la vidéo igo
    Plus d’information sur Millennia2025
    Accéder au site internet de Pan Milar

  • Portrait of a Midwife, Australie

    Miriam Ackroid est photographe et sage-femme. Elle a déjà réalisé deux reportages au Bangladesh et en Moldavie, afin de montrer le quotidien du travail de sage-femme, et des différences de pratique existant entre les pays. Ces travaux seront présentés courant 2017.

    Plus d’informations sur le site de Millennia 2025

  • Twin2Twin, Pays-Bas

    Ce projet de jumelage est une façon d’améliorer les capacités et les compétences des sages-femmes en apprenant sur les manières de faire d’un pays à l’autre. Une application a été développée en se basant sur ce qui a été fait entre les Pays Bas et la Sierra Leone, et les Pays Bas et le Maroc. Elle contient toutes les fonctionnalités et des guidelines pour mettre en place ces projets de jumelage.

    Plus d’informations sur le site de Millennia 2025
    Voir le projet sur Care Challenge

  • Réduction de l’obésité en Mongolie

    Une application a été créée, promouvant la réduction de l’obésité chez les femmes enceintes mongoles. Elle contient des visuels, graphiques, animations expliquant les risques de l’obésité. Cette application a été développée en langue mongole, russe et anglaise et sera disponible courant 2017.

    Plus d’informations sur le site de Millennia 2025
    Voir le projet sur Care Challenge

Tous ces projets ont été présentés à 13 conférences internationales, notamment au Women Leaders Forum à New York en 2015, Medetel au Luxembourg en 2015 et 2016, ou encore au Global Forum à Oulu en 2015, et à Eindhoven en 2016.

A propos de la Fondation Millennia 2025

La Fondation Millennia 2025 Femmes & Innovation s’engage pour mettre en valeur le rôle des femmes dans la santé globale et la télémédecine, afin que leurs compétences soient reconnues dans la construction d’un futur alternatif. Les plans d'action et les actions concrètes de la Fondation Millennia2025 Femmes & Innovation résultent du processus de recherche prospective de Millennia2015 réalisé par le Réseau international de Chercheur-e-s volontaires de Millennia2025 , ainsi que du Plan d'action pour l'autonomisation des femmes et l'égalité des genres finalisé avec le patronage de l'UNESCO lors de la conférence internationale organisée en son siège par l'Institut Destrée les 3 et 4 décembre 2012 à Paris.

Des femmes réfugiées volontaires vont également prendre le rôle de « référentes », afin de constituer un point focal plus facile d’accès pour les femmes du camp, et travailleront avec les travailleurs sociaux communautaires.