Actualités

Soutien aux femmes et aux enfants des camps du nord de la France

Le 21 Avril 2017

Malgré les actions de déplacements des migrants, suite au démantèlement des camps fin 2016 et à l’incendie de Grande Synthe début avril 2017, le nombre de personnes dans la région est estimé à 2 300 personnes dont 300 femmes et enfants, vivants dans les jungles ou dans la nature, sans camp fixe. Avec l’arrivée du printemps, les organisations humanitaires redoutent l’afflux de nouveaux migrants dans la zone.

Face à la situation sanitaire préoccupante, la Fondation, partenaire de Gynécologie Sans Frontière depuis 2012, a décidé de poursuivre son soutien au "Projet Caminor" jusqu’en décembre 2017.

Débutée fin 2015, la mission Caminor a pour objectif de prendre en charge les femmes et leurs enfants, tant au niveau médical que psycho-social.

Les sages-femmes et gynécologues bénévoles de Gynécologie Sans Frontières :

  • Assurent les consultations de dépistage, le repérage et le suivi des femmes enceintes,
  • Organisent des transferts des femmes des camps vers les services de gynéco-obstétrique alentours pour les actes médicaux (consultations de gynéco-obstétrique, échographies obstétricales, accouchements, chirurgie gynécologique, etc.),
  • Animent des groupes de parole et de prévention,
  • Prennent en charge les femmes victimes de violences.

A ces activités quotidiennes s’ajoutent depuis décembre 2016, les 3 appartements « Refuges de mise à l’abri des victimes de violences » et la coordination du « Women Center » du camp de Grande Synthe qui accueille les femmes et les enfants en journée.

Depuis novembre 2015, GSF a réalisé près de 4 500 actes au cours de 34 missions réalisées par 157 bénévoles.

 

La Fondation soutien les actions de GSF à Calais depuis début 2016.