Actualités

Pakistan : 6 mois après les inondations, la situation reste préoccupante

16 février 2011

Fin juillet 2010, des pluies torrentielles se sont abattues sur le nord-ouest du Pakistan, provoquant des inondations comme le pays n’en avait pas connues depuis 80 ans. Au final, 1/5e du territoire, soit 160 000 km² ; ont été inondés et plus de 20 millions de personnes affectées, dont la moitié d’enfants.


© UNICEF / Ramoneda

Le Pakistan a été confronté à des urgences à répétition ces dix dernières années (séismes, conflit, inondations) qui avaient déjà fragilisé la population. Les dernières inondations ont révélé et aggravé cette situation nutritionnelle déjà très fragile.

En raison de l’étendue géographique de la catastrophe, les défis à relever ont été considérables. Outre le besoin évident en denrées alimentaires et en eau potable, la population pakistanaise avait aussi cruellement besoin de soins de santé et de logements d’urgence.

Six mois après, les eaux se sont retirées de la plupart des zones affectées, mais les dégâts sont colossaux. Les populations déplacées ont commencé à rentrer chez elles, mais de trop nombreuses familles vivent toujours dans des camps de toile alors que la saison hivernale rend les conditions de vie encore plus difficiles.

La Fondation Sanofi Espoir et la filiale pakistanaise du Groupe se sont mobilisées au plus vite pour organiser des actions d’urgence, avec leurs partenaires de terrain : l’UNICEF, Aide Médicale Internationale (AMI), The Edhi Foundation, The Sungi Foundation et The citizens Foundation.


© UNICEF / Ramoneda

Les dons de médicaments ont permis de traiter environ 1,2 million de patients. 32 000 doses de vaccin contre la typhoïde ont été importées et remises au Programme élargi de vaccination du Gouvernement à destination des populations sinistrées. La filiale indienne a fourni 5 000 flacons de sérum anti-venin de serpent, qui ont été distribués aux hôpitaux des secteurs public et privé.

24 collaborateurs de la filiale pakistanaise ont été touchés par les inondations. Certains ont subi des pertes importantes et d’autres ont été temporairement déplacés et ont dû abandonner leur maison. Les dispositions ont immédiatement été prises pour rapatrier les collaborateurs dans des lieux sûrs. Sanofi-aventis leur a fourni l’accueil et l’hébergement nécessaires ainsi qu’à leurs proches jusqu’à ce qu’ils puissent regagner leur domicile. Certains ont perdu leur maison et/ou leurs biens.

6 mois après, nos partenaires sont toujours sur le terrain et continuent leur action d’urgence et de post-urgence.

L’UNICEF


© UNICEF / Ramoneda

  • Depuis les inondations, les enfants sont confrontés à plusieurs menaces : les déplacements de population ont entraîné une augmentation du travail des enfants, de la mendicité, des violences et des problèmes de santé : infections respiratoires, diarrhées aigües, malnutrition... Le niveau de malnutrition aigüe globale dans la province du Sindh est bien au-delà du seuil d’urgence de l’OMS : jusqu’à 23% chez les enfants entre 6 mois et 5 ans, alors que le seuil d’urgence est à 15%.
  • Dans le domaine de la santé maternelle et infantile, grâce aux dons reçus par l’UNICEF depuis 6 mois, plus de 9 millions d’enfants de 6 mois à 5 ans ont été vaccinés contre la rougeole et la poliomyélite. 8,5 millions d’enfants ont reçu des suppléments en Vitamine A et plus de 900 000 moustiquaires imprégnées ont été distribuées à des femmes enceintes et/ou allaitantes en prévention du paludisme.
  • L’appui de la Fondation Sanofi Espoir a permis à l’association de distribuer 2,5 millions de doses de vitamine A en capsule pour prévenir et traiter les carences chez les enfants et 5 000 moustiquaires traitées pour protéger les familles du paludisme.

Aide Médicale Internationale

  • AMI a mis en place un plan d’action opérationnel pour répondre aux besoins de santé les plus urgents, notamment dans les districts de Larkana et de Qambar Shahdadkot, qui comprennent plus d’un million de foyers affectés par la catastrophe. Aujourd’hui, avec 6 expatriés et une cinquantaine de collaborateurs locaux, l’objectif principal du programme est de contribuer à la réduction de la mortalité et de la morbidité des personnes affectées par les inondations.
  • Suite au recrutement et à la formation du personnel fin 2010, les activités suivantes ont été mises en place :
    • Accès aux soins de santé primaires : trois cliniques mobiles réalisent en moyenne 80 consultations par jour. Les principales maladies traitées sont les maladies respiratoires infectieuses, la diarrhée et le paludisme.
    • Traitement de la malnutrition aiguë modérée, afin de prévenir la malnutrition aiguë sévère et de réduire le risque de morbidité et de mortalité dans les camps. Les populations ciblées sont les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes.
    • Promotion à la santé et à l’hygiène dans les camps. L’accent est particulièrement mis sur le personnel féminin afin de répondre aux exigences culturelles du contexte d’intervention. Les séances de sensibilisation et d’éducation à la santé touchent près de 400 bénéficiaires par semaine.
  • L’objectif d’AMI est l’amélioration continue de la qualité des soins via la supervision et la formation du personnel local. Par ailleurs, les équipes prévoient d’étendre la couverture sanitaire afin de toucher une plus grande partie de la population.

Sungi Foundation

L’ONG a mis en place un fonds d’urgence qui a permis de financer différentes activités dans les zones sinistrées et notamment :

  • Mise en place de 13 camps médicaux pour 4 662 patients
  • Distribution de médicaments à l’armée pour le traitement de 1 200 patients
  • Dégagement des routes au profit de 10 000 foyers
  • Distribution de lots de denrées alimentaires
  • Distribution de kits pour la construction de logements d’urgence
  • Distribution de vêtements, de chaussures, d’ustensiles de cuisine, de comprimés pour purifier l’eau, de serviettes hygiéniques et de moustiquaires imprégnés d’insecticide

The Citizens Foundation

Prenant appui sur son réseau déjà établi dans des écoles situées dans les zones inondées, The Citizens Foundation a pu déployer des activités de secours en mobilisant des intervenants sur place. Grace à la donation de la Fondation Sanofi Espoir et de sanofi-aventis, l’ONG a pu acheter, acheminer et distribuer plus de 20 millions de repas aux populations sinistrées.

Edhi Foundation

La Edhi Foundation est la plus importante organisation caritative à but non lucratif du Pakistan qui offre des services sociaux aux populations défavorisées depuis 1951. Les dons de la Fondation Sanofi Espoir et du Groupe ont permis de développer les activités de l’ONG dans les domaines suivants :

  • Missions de secours en bateau
  • Distribution de denrées alimentaires et de fournitures médicales
  • Aménagement d’un camp/village Edhi offrant un refuge temporaire aux sinistrés
  • Laboratoires mobiles et équipes médicales de terrain
  • Distribution de repas chauds à des milliers de personnes

Le sort des réfugiés ou des déplacés varie d’une région à l’autre. Les régions rurales ont été les plus durement frappées. La majorité des déplacés ont aujourd’hui regagné leur lieu d’habitation. Le Pakistan se relève lentement de la catastrophe. Des opérations de réhabilitation sont en cours et les sinistrés s’efforcent de reconstruire leur vie.