Actualités

Lutte contre la mortalité maternelle en Afrique : lancement officiel du projet “Un appel à la vie”, à Cotonou

7 décembre 2011

De gauche à droite :

Rotimy Djossaya, Directeur CARE Bénin
Pr Dorothée Kindé Gazard, Ministre de la santé
Benjamin Schwartz, Directeur du département santé
de CARE Atlanta et
Laure Monteiro, Directrice de Sanofi Bénin


Une cérémonie officielle a été organisée le 16 novembre, à Cotonou, au Bénin, sous le haut patronage du Pr Dorothée Kindé GAZARD, Ministre de la santé, pour annoncer le lancement du nouveau programme “Un appel à la vie”, développé par l’ONG CARE avec l’appui de la Fondation Sanofi Espoir.

Ce lancement a réuni les partenaires techniques, financiers, ainsi que des représentants des institutions gouvernementales, régionales et locales, comme la Direction de la santé de la mère et de l’enfant du Ministère de la santé, la Direction départementale de la santé du Zou, la Mairie de Ouinhi et la direction de l’hôpital de zone.

Rotimy Djossaya, Directeur de CARE Bénin et Togo, a présenté le projet pilote “Un appel à la vie”, qui s’inscrit dans le programme plus global de lutte contre la mortalité maternelle “Mothers matter”. Laure Monteiro, Directrice de Sanofi au Bénin, s’est exprimé au nom de la Fondation Sanofi Espoir sur son engagement dans ce projet innovant, auquel la Fondation va consacrer 893 000 € sur 3 ans.

Lors de son allocution, la Ministre de la santé a rappelé la situation sanitaire des femmes au Bénin et a salué la pertinence de cette initiative pour réduire la mortalité maternelle et infantile, l’une des priorités de son ministère. Ce programme pilote va se déployer dans la commune de Ouinhi qui est l’une des communes les plus défavorisées au Bénin où la couverture sanitaire est de 67% contre 89% au niveau national. Ainsi, pour 25 253 femmes on compte 1 médecin généraliste, 5 infirmiers et 3 sages femmes.

Madame Rowena Luk, représentante du partenaire technologique Dimagi a expliqué l’apport de la téléphonie mobile dans le projet pour permettre un meilleur suivi des femmes enceintes et des nouveau-nés de 35 villages situés en zone isolée dans la commune de Ouinhi, en particulier pour prévenir les urgences obstétricales et néonatales.

Une représentation théâtrale a conclu ce lancement de façon originale et pédagogique pour illustrer le maillage nécessaire entre tous les acteurs locaux et l’importance de la sensibilisation des communautés aux complications possibles liées à la grossesse et l’accouchement.