Actualités

Inauguration du service d'hémato-oncologie pédiatrique et du laboratoire de cytométrie en flux au CHU de l'Université nationale d'Asunción au Paraguay

20 février 2012


My Child Matters, lancé en 2005 pour améliorer la prise en charge des cancers des enfants dans les pays à moyen et faible revenu, a déjà permis d’accompagner 40 projets portés par 43 hôpitaux et ONG dans 26 pays pour réduire les inégalités entre pays développés et pays aux ressources limitées. A ce jour, 20 projets dans 16 pays continuent de bénéficier de cette initiative pour améliorer tous les aspects de la chaîne de santé : accroître l’information, améliorer l'éducation et la prévention, de même que la formation de personnels qualifiés, contribuer au diagnostic plus précoce, favoriser un meilleur accès aux soins, développer les soins palliatifs et favoriser une meilleure prise en compte des aspects sociaux de cette maladie.

Au Paraguay, pour réduire le nombre d'abandons de traitement, le soutien apporté par My Child Matters a permis de mettre en place un réseau national de professionnels de la prise en charge des cancers de l’enfant (démarche déclarée d’intérêt national) et d'ouvrir des cliniques satellites, faisant passer les abandons de traitement de 20% à 0% en 2 ans. Le programme s’est enrichi de projets de formation jumelés avec l’Espagne et les Etats-Unis et d’échanges d’expertise sud/ sud avec l’Argentine et la Bolivie.

Le 15 février 2012, à l'occasion de la Journée Internationale du Cancer de l'Enfant, l'unité d'oncologie pédiatrique du Centre Mère-Enfant du CHU de l'Université nationale d'Asunción (Paraguay), lauréate du programme My Child Matters, a inauguré un nouveau service d'hémato-oncologie pédiatrique et un laboratoire de cytométrie en flux destinés aux enfants de moins de 18 ans atteints de leucémie.


Ce centre très moderne, doté de nouvelles structures de soins (20 chambres privées avec salle de bains, 4 chambres d'isolement avec foyer), de salles pour les aidants, de laboratoires, de bureaux et de salles de conférence, prodiguera des soins gratuits aux enfants atteints de cancer.

Le nouveau service participera à la formation de personnels spécialisés et devient centre de référence national en matière de formation. En collaboration avec la faculté de médecine, il s'attachera à former des intervenants en oncologie pédiatrique et en soins de soutien et prendra part à des actions de formation continue pour les médecins et les personnels infirmiers.

Au niveau national, ce service sera le centre d'excellence diagnostique et de prise en charge en hématologie pédiatrique. Il favorisera également les collaborations avec d'autres centres d'oncologie pédiatrique au Paraguay.

Au niveau régional, le service collaborera avec divers établissements, notamment dans le nord-est de l'Argentine et dans le sud de la Bolivie et partagera avec eux des équipements (la cytométrie en flux notamment), des protocoles cliniques et des ressources éducatives.