Actualités

Le Groupe Sanofi et la Fondation Sanofi Espoir apportent leur soutien aux victimes du conflit syrien

18 octobre 2012

© UNICEF - Alessio Romenzi


Depuis le début du conflit syrien il y a 18 mois, plus de 31 000 personnes, en majorité des civils, ont péri lors des attaques dans le pays, selon un bilan de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Plus de 300 000 personnes ont fui leur pays pour se réfugier dans les 4 pays d’accueil limitrophes : la Turquie (près de 93 500 réfugiés), l’Irak (33 700 réfugiés), le Liban (80 800 réfugiés) et la Jordanie (103 488 réfugiés).

Le plus grand camp de réfugiés se situe au nord de la Jordanie, à la frontière Syro-Jordanienne. Le nombre de réfugiés sur le camp de ZAATARI est passé de 4 000 réfugiés le 10 août 2012 à 30 000 à ce jour.

Les femmes représentent 70% des réfugiés, dont des femmes enceintes, des femmes victimes de violences et des enfants.

C’est dans ce contexte de crise humanitaire que le Groupe Sanofi et la Fondation Sanofi Espoir ont décidé de venir en aide aux populations déplacées en soutenant leurs partenaires spécialistes de l’urgence.

La Fondation apporte son soutien financier à l’Unicef pour son programme d’accès aux soins dans le camp de ZAATARI

L’objectif est de répondre aux besoins prioritaires des enfants réfugiés et notamment dans la mise en œuvre d’une campagne de vaccination. La première étape du projet consistera à vacciner 228 000 enfants de moins de 5 ans.

En plus des camps situés dans les pays limitrophes à la Syrie, l'Unicef a trouvé un accord avec le gouvernement syrien pour développer son aide humanitaire dans le pays, ce qui pourrait permettre de sauver des dizaines de milliers de vies.

Cet accord va étendre le partenariat de l'Unicef avec une quarantaine d'organisations de la société civile syrienne et le Croissant-Rouge syrien. L'Unicef a ouvert une représentation dans la ville portuaire de Tartous et est en discussion avec les autorités pour en ouvrir une autre dans la ville de Homs, théâtre des affrontements les plus meurtriers pour les civils depuis le début du conflit en Syrie.


La Fondation Sanofi Espoir s’engage aussi auprès de Gynécologie sans Frontières qui prend en charge la santé des femmes réfugiées Syriennes présentes sur le camp de ZAATARI depuis aout 2012

Les principales actions développées par l’association sont la surveillance des femmes enceintes, les urgences gynécologiques, les agressions sexuelles et bien entendu la prise en charge des accouchements : en septembre 2012, environ 40 consultations et 1 à 2 accouchements par jour ont été réalisés.

En complément d’un soutien financier, la fondation soutient l’association Tulipe aux travers de dons de médicaments pour la constitution de kits d’urgence

Dans le cadre de la crise syrienne, 42 kits d’urgence (soit 2,3 tonnes de médicaments) ont été confiés en juillet à l’ONG Solidarité Syrie. En septembre, c’est 6 kits d’urgence qui ont été mis à disposition de l’association Gynéco sans frontière et transportés par le Ministère des Affaires Etrangères. Les kits d’urgence sont composés entre autre de médicaments fabriqués par Sanofi.


Les filiales du Groupe Sanofi se mobilisent

  • La filiale Jordanienne a fait un don de médicaments essentiels de base (antibiotiques, antiseptiques intestinaux, protecteurs gastriques et anticoagulants) à la Jordan Health Aid Society, pour venir en aide aux réfugiés Syriens en Jordanie.
  • Sanofi Turquie a fait un don de 15 000 boites de médicaments au Ministère de la santé Turque : paranox (paracetemol), Lasix tb (furosime) et Lasix amp (furosime).

Présence de Sanofi en Syrie

La filiale de Sanofi est composée de 32 personnes. 15 d’entre eux vivent dans une situation de sécurité très complexe et un collaborateur a récemment perdu sa maison durant des attaques.

Dans ce contexte difficile, nous avons tout spécialement une pensée profonde pour eux et leurs familles.