Get Adobe Flash player

Bien que des progrès importants aient été accomplis, seule une minorité de la population mondiale est couverte par un système adéquat de protection sociale. En conséquence, chaque année, des millions de personnes dans le monde renoncent à des soins de santé essentiels, ou tombent dans la pauvreté parce que la maladie les a empêché

de travailler, les a contraint à vendre leur outil de travail ou à s’endetter lourdement pour se soigner.

 La nécessité de mettre en place des socles de protection sociale comprenant une couverture de santé universelle, a été réaffirmée par la communauté internationale comme cible des Objectifs du Développement Durable. Ceci fait écho à l’adoption à l’unanimité des représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs de la Recommandation (n° 202) sur les socles de protection sociale de 2012 du Bureau International du Travail. Cette recommandation réaffirme que la protection sociale, et les socles nationaux de protection sociale, sont non seulement un droit humain, mais aussi une nécessité tant économique que sociale pour assurer un développement plus juste, plus inclusif et plus durable.

 Néanmoins, les défis à relever pour mettre en place des systèmes complets de protection sociale sont multiples et complexes dans les pays où la couverture légale n’est pas en place, et où la disponibilité des services, et en particulier des soins de santé, est loin d’être assurée. On estime le déficit mondial en professionnels de santé à plus de 10 millions, dont 7 millions en Asie et 3 millions en Afrique, avec d’importantes inégalités entre les zones urbaines et les zones rurales.

 En rejoignant le Réseau mondial des entreprises pour les socles de protection sociale, Sanofi et la Fondation Sanofi Espoir confirment leur souhait de contribuer à l’atteinte des Objectifs du Développement Durable à travers la mise en œuvre de socles de protection sociale pour tous.

“ C’est l’association de toutes les intelligences et de toutes les expériences qui permettra d’aboutir à la couverture universelle de santé ”

LE CHOIX DE LA FONDATION : APPUYER LES PREMIERS DISPOSITIFS DE PROTECTION SOCIALE À DESTINATION DES POPULATIONS LES PLUS VULNÉRABLES

 Les inégalités d’accès aux soins ne sont pas seulement criantes dans les pays en développement où les systèmes de santé sont défaillants. Elles le sont aussi en France, où la précarité ne cesse de gagner du terrain. Confrontées à de multiples facteurs de vulnérabilité, des populations de plus en plus nombreuses, qui comptent un nombre croissant de femmes et d’enfants, ont de plus en plus de mal à surmonter les barrières de l’accès à la santé. C’est pourquoi, la Fondation poursuit le même objectif en France et dans le monde : améliorer la prise en charge des personnes en grande précarité pour réduire les inégalités, mais aussi contribuer à renforcer les politiques publiques de santé, notamment dans les pays dépourvus de tout système de protection sociale. Pour cela, elle appuie en France l’action de ses partenaires historiques comme la Croix-Rouge française, Médecins du Monde et le Samusocial de Paris, pour développer des points d’accueil destinés à apporter un accompagnement médical et social aux personnes qui en ont le plus besoin. Dans les pays à faibles ressources, elle soutient les initiatives des mutuelles participatives destinées à fournir une couverture santé à des populations vulnérables aux revenus modestes. Autant d’expériences innovantes qui, en apportant la preuve de leur efficacité et de leurs limites, nourrissent la réflexion collective pour la mise en place d’une couverture santé à plus grande échelle.