Get Adobe Flash player
APPUYER LES MUTUELLES DE SANTÉ

 Dans certains pays, la faiblesse des systèmes de santé rend l’accès aux soins de base très difficile pour les populations les plus défavorisées. La maladie représente un risque immense, entraînant une détresse financière du fait des dépenses médicales et de la perte du salaire. En soutenant la mise en place de mutuelles participatives, la Fondation souhaite contribuer à renforcer les capacités de ces populations à améliorer elles-mêmes leurs conditions de vie.

À Madagascar où il n’existe pas de sécurité sociale, les mutuelles de santé appuyées par Inter Aide, sont obligatoires pour les micro-entrepreneurs désireux de souscrire un prêt et les aide à sécuriser leurs revenus en leur donnant accès à des services efficients de protection sociale. Ces mutuelles fonctionnent, les bénéficiaires sont satisfaits. Les services répondent à leurs besoins, lèvent la barrière fiancière et psycho-sociale à l’accès aux soins et réduisent les dépenses. La Fondation soutient ces initiatives dont l’objectif est d’accompagner les bénéficiaires dans leur parcours de santé, de mesurer leur impact financier et social sur les adhérents, et d’accompagner les autorités locales dans la définition et la mise en œuvre d'une couverture santé universelle et inclusive.

Au Cambodge, 70% de la population ne bénéficient d’aucune couverture santé. Depuis 2014, la Fondation Sanofi Espoir soutient le Gret, un pionnier de la micro-assurance, pour développer l’initiative “Santé pour tous au Cambodge”. Il s’agit d’appuyer la professionnalisation des opérateurs locaux de protection sociale qui se sont vu attribuer des missions de micro-assurance santé dans le cadre de la nouvelle politique de protection sociale santé du pays. L’objectif est de garantir une couverture santé aux plus précaires, d’appuyer le travail de santé communautaire de l’opérateur local Family Health Development auprès des populations pauvres (80 000 personnes) de 25 bidonvilles de Pnomh Penh, et de mettre en place des démarches de sensibilisation en santé maternelle et infantile. Ce programme devrait aboutir à l’adoption d’une stratégie susceptible d’amener un nombre croissant de cambodgiens à souscrire une assurance santé adaptées à leurs besoins et à leurs moyens. À plus long terme, il doit aussi aider à la mise en place d’un système de protection sociale santé à plus grande échelle, à condition que le ministère cambodgien de la Santé s’impliqe dans la démarche et participe à son co-financement.

 “L'implication des pouvoirs publics, en termes de régulation et de financement, est maintenant déterminante pour garantir l'accessibilité de la cotisation aux familles à bas revenus et la pérennité des opérateurs locaux de protection sociale santé à but non lucratif”.

Pascale Le Roy, Responsable du programme Protection Sociale Santé, GRET

250 000 personnes ont pu bénéficier d'une mutuelle de santé depuis 2010 à travers les projets soutenus par la Fondation