Get Adobe Flash player

RÉPONDRE AUX CONFLITS ARMÉS

 2015 a été une année record pour le nombre de migrants et réfugiés, en raison notamment du conflit au Moyen-Orient : 11,7 millions de Syriens, plus de 4 millions d’Irakiens, auxquels s’ajoutent des milliers d’autres fuyant des zones instables comme le Yémen. Dans le cadre de son programme de réponse aux urgences humanitaires, la Fondation Sanofi Espoir soutient l’action de ses partenaires qui se portent au secours des réfugiés en Irak, au Yémen et aux portes de l’Europe.

Serbie, Macédoine, Turquie et Grèce : soutien à l’association Women And Health Alliance (WAHA) pour mettre en place un accueil médical aux points d’arrivée et dans les camps de réfugiés.

Irak : soutien à Première Urgence Internationale pour le déploiement d’actions en santé materno-infantile, ciblées en particulier sur le lien mère-enfant, et la promotion de bonnes pratiques en matière d’hygiène et de santé dans le camp de réfugiés de Bardarash.

Yémen : fourniture d’abris, nourriture et kits d’hygiène aux réfugiés de Shabwah au travers du fonds Ready de la Croix-Rouge française.

 “La situation est extrêmement préoccupante. Les personnes qui ont besoin de soins ne peuvent pas toujours en recevoir dans les hôpitaux, car les agents de santé ne peuvent pas travailler en toute sécurité”.

Patrick Youssef, Chef de la délégation du CICR en Irak

60 millions de réfugiés dans le monde en 2015, un chiffre record

RÉPONDRE AUX CRISES SANITAIRES

Urgence EBOLA : il est à craindre que les ravages provoqués par la résurgence soudaine et meurtrière d’Ebola en Afrique de l’ouest continueront après la fin de l’épidémie. Le virus a en effet désorganisé les systèmes de santé des pays les plus touchés, laissant les populations à la merci des autres maladies tueuses sévissant dans la région (paludisme, choléra). Sous l’impulsion de la filiale Sanofi Afrique de l’Ouest, une collecte a été organisée auprès des collaborateurs. Les dons, abondés par la région, la Fondation et le Groupe, ont été remis en janvier 2015 à l’ONG WAHA (Women And Health International), afin de lui permettre de poursuivre, en coordination avec les autorités sanitaires de Guinée, son action, pour empêcher la réapparition et la propagation du virus Ebola.

 “ Au-delà du soutien financier, c’est un message d’espoir qui reflète bien les valeurs de Sanofi et montre qu’ensemble, au-delà de la crise Ebola, nous continuerons à renforcer le système de santé sur le plus long terme”.

Sinan Khaddaj, Secrétaire général de l’ONG WAHA International