Get Adobe Flash player

De plus en plus d’entreprises confirment aujourd’hui le dynamisme du mécénat bénévole et de compétences, ainsi que son fort potentiel de développement. Permettre aux salariés de s’engager à leurs côtés : un pari gagnant pour tous !

L’AVENTURE SOLIDAIRE MIEUX PARTAGÉE

Le temps est révolu où le mécénat, qui renvoie à ce besoin fondamental chez l’homme de consacrer une partie de ses ressources et de son temps à améliorer le sort de ses semblables, était réservé à de riches donateurs ou de très grandes entreprises. Nul ne peut plus ignorer aujourd’hui les fractures du monde, et les entreprises ont désormais un rôle considérable à jouer pour permettre à leurs collaborateurs de devenir eux aussi mécènes en prenant part à des actions d’intérêt général. Cet engagement correspond à une attente de plus en plus souvent exprimée par les salariés eux-mêmes, car ils sont en quête de sens dans leur vie professionnelle. Beaucoup ressentent en effet le manque de projet collectif autour duquel les organisations traditionnelles - partis politiques, syndicats, églises… - ne parviennent plus à les fédérer. Ils attendent donc désormais de leur entreprise, le lieu qui structure aujourd’hui le plus fortement leur existence sociale, qu’elle s’implique davantage dans le monde et la société pour les faire progresser. Pour les entreprises, cette responsabilité dépasse aujourd’hui le cadre de la RSE et des pratiques respectueuses instaurées en interne. Il s’agit désormais pour elles de s’ouvrir sur l’extérieur pour créer de nouvelles solidarités. Pour susciter l’adhésion de leurs collaborateurs, renforcer leur fierté d’appartenance et la cohésion des équipes, elles ont compris qu’elles doivent être aussi un lieu d’engagement citoyen. Voilà pourquoi le mécénat bénévole ou de compétences est appelé à se développer. En participant concrètement à des projets solidaires, les salariés comprennent plus facilement le sens de l’engagement de leur entreprise, dont ils deviennent, en plus, des ambassadeurs, des forces vives d’un savoir-faire utile aux autres. Ils s’en trouvent valorisés. À la différence du mécénat financier traditionnel, cette nouvelle forme de mécénat est en outre accessible aux entreprises de toutes tailles. Fortement mobilisatrice, elle possède donc un pouvoir considérable de progrès et de transformation en profondeur de la société. L’entreprise est consciente aujourd’hui que la société dans laquelle elle intervient ne peut prospérer que dans un meilleur partage des richesses créées. Il en va de la responsabilité de chacun d’entre nous. Notre société ne progressera que si chacun, particulier et collaborateur d’entreprise, prend sa part à la construction du “bien commun”.

Le mécénat est un des moyens de changer le monde et de le rendre plus juste. Chacun à notre mesure, devenons tous mécènes “

François Debiesse, Président de l’ADMICAL