Get Adobe Flash player

LES OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE DE L'ONU

Pour répondre aux besoins des plus pauvres dans le monde, les Objectifs du Millénaire de l’ONU ont galvanisé des efforts sans précédent.

 En septembre 2000, les dirigeants politiques du monde entier rassemblés au siège des Nations Unies à New-York ont adopté la Déclaration du Millénaire de l’ONU exhortant les nations à s’engager en faveur d’un partenariat mondial pour réduire l’extrême pauvreté, et fixant huit objectifs mesurables dont l’échéance était fixée à 2015.

“ Il nous faut à présent un engagement de tous pour la mise en œuvre d'un développement durable”

Fabienne Bartoli,

Conseillère pour les affaires sociales, Représentation permanente de la France auprès des Nations Unies

OMD 2015 : les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) ont permis de réaliser des efforts considérables : la pauvreté mondiale (OMD 1) a notamment été réduite de moitié 5 ans avant l’échéance, et des avancées remarquables ont été accomplies dans la lutte contre le paludisme et la tuberculose (OMD 6). Mais la mortalité infantile n’a reculé que de moitié, n’atteignant pas l’objectif des 60% fixé (OMD 4), et le taux de mortalité maternelle n’a baissé que de 45% au lieu des 75% ciblés (OMD 5). En cause : l’impossibilité généralisée dans les pays les plus pauvres d’accéder aux soins, et aussi le non-respect du droit des femmes à la santé. Une aggravation de la mortalité maternelle et infantile avait même été enregistrée dans certains pays, ce qui avait conduit le Secrétaire Général Ban Ki-Moon à lancer en 2010 l'initiative Every Woman Every Child, afin de mobiliser et intensifier l'action mondiale pour améliorer la santé des femmes et des enfants.

ODD 2030 : à l’échéance des OMD, et pour poursuivre les efforts engagés, les États membres de l’ONU ont adopté en septembre 2015 les Objectifs de Développement Durable (ODD), à horizon 2030. L’agenda 2030 dresse la liste de 17 ODD garantissant la poursuite des OMD : on y retrouve la lutte contre la pauvreté et la faim, l’accès à l’éducation, l’amélioration de la santé... et de nouvelles thématiques comme la lutte contre les changements climatiques. Mais alors que les OMD se concentraient sur les pays en développement, l’agenda 2030 concerne tous les pays de la planète. Cette nouvelle feuille de route doit aider à transformer le monde pour les 15 années à venir et au-delà. Il nous faut à présent un engagement de tous pour la mise en œuvre d'un développement durable, qui permette à la fois d’éradiquer la pauvreté, de mieux protéger la planète, et de garantir la santé et le bien-être de tous, en particulier des plus démunis.