Améliorer la santé maternelle et néonatale

Selon l’OMS, 300 000 femmes meurent chaque année au cours de la grossesse, l'accouchement ou des suites de couches et 50% des accouchements ont lieu sans assistance médicale.

2,7 Millions d'enfants meurent dans les 28 premiers jours L’assistance d’un personnel qualifié peut sauver la vie de ces femmes et de leurs nouveau-nés.

On estime cependant que 350 000 sages-femmes manquent. En Afrique, la majorité des femmes accouchent seules, jusque 92% au Sud Soudan, et ne bénéficient pas de soins prénataux.


La Fondation s'engage pour permettre aux femmes et aux nouveau-nés dans les pays en développement d'avoir un meilleur accès à des soins de qualité

Depuis 2010, la Fondation s’est engagée avec la Confédération Internationale des sages-femmes (ICM) et ses partenaires ONG pour appuyer le développement de programmes holistiques et de long terme autour de 3 priorités

  • Améliorer la coordination des soins et promouvoir la gestion pluridisciplinaire des grossesses et accouchements, principalement en cas d’urgence.
  • Renforcer des compétences locales, en particulier celui des sages-femmes, dans les zones isolées.
  • Mobiliser les communautés et renforcer l’éducation et la prévention auprès des familles.




Chiffres-clés

Depuis 2010, la Fondation a soutenu 16 projets dans les pays en développement qui ont permis de prendre en charge 870 000 femmes enceintes et de former 6 520 acteurs de santé dont 2 600 sages-femmes

inforgraphie My Child Matters