Améliorer l’accès aux soins des populations les plus précaires

Unités mobiles d’accès aux soins pour les femmes en précarité en Ile-de-France

Localisation du projet Ile-de-France
Nom de l’association
ADSF: Agir pour le Développement de la Santé des Femmes
  http://adsfasso.org/

Enjeu/contexte local

L’Ile-de-France est caractérisée par une forte densité de population dans les communes et départements au taux de pauvreté élevé. En 2016, 5 739 personnes vivaient dans un bidonville en IDF et deux personnes sans abri sur cinq sont des femmes. La dernière estimation réalisée par l’INSEE en 2012 dénombre plus de 7 000 femmes vivant à la rue rien qu’à Paris. En 2005, l’ADSF a conduit une étude en partenariat avec le Samu Social de Paris qui révèle que plus de 1 500 femmes en situation de précarité n’avaient eu aucun suivi médical durant leur grossesse avant leur arrivée à la maternité. De plus, d’après un rapport de l’INVS, en 2009, dans la précarité, l’accès aux soins des femmes est largement plus difficile que celui des hommes puisque les femmes en situation de précarité avaient neuf fois moins accès aux soins que la population en général, contre cinq fois moins pour les hommes.

En 2013, face à une situation dénoncée par de nombreux acteurs, l’Etat français adopte un plan pluriannuel contre la pauvreté et l’exclusion sociale dont des mesures visent notamment à réduire les inégalités constatées en matière d’accès aux soins des populations les plus démunies alors même que l’offre institutionnelle permet l’accès à des services gratuitement gratuits en France.

Description du programme

Les unités mobiles médico-sociales de la Santé des Femmes mises en place par l’ADSF visent à améliorer la santé physique, sociale, mentale mais aussi sexuelle et reproductive des femmes vivant dans une situation économique et/ou sociale défavorable (bénéficiaires de l’AME, CMU, résidant dans les territoires défavorisées, migrantes ou d’origine immigrée ou encore en situation irrégulière en France, femmes Roms) et de ce fait en dehors des circuits de soins ou du moins difficilement atteignables alors qu’elles sont d’autant plus vulnérables.

Pour améliorer le parcours de soins des femmes vulnérables et victimes de violences, le dispositif intègre des équipes de bénévoles médicaux et non médicaux pour offrir aux femmes dans le besoin:

  • Une écoute attentive et bienveillante concernant leur contexte et parcours de vie
  • Une sensibilisation aux problématiques spécifiques à la santé des femmes et notamment à propos de leur sexualité et fonction reproductive, ainsi que des consultations préventives et de dépistage
  • Une orientation et un accompagnement auprès des structures de santé et des acteurs de l’aide aux plus démunies.
  • Une action pour la détection de situations de violence ou de détresse psychologique.

Objectifs du projet

  • Aller à la rencontre des femmes sur leur lieu de vie pour créer un lien social et médical
  • Orienter et accompagner les femmes pour l’accès et dans leur parcours de soins pour l’amélioration de leur santé (physique, mentale, sociale, sexuelle et reproductive)
  • Amélioration des bonnes pratiques de l’activité d’unités mobiles pour proposer une réponse adaptée aux femmes suivant leur lieu et contexte de vie.

Partenaire depuis juin 2017