Lutter contre la mortalité maternelle et néonatale

Amélioration des services de santé obstétrique et renforcer la pratique de sage-femme en Tanzanie

Amélioration des services de santé obstétrique et renforcer la pratique de sage-femme en Tanzanie
Localisation du projet
    Six régions en Tanzanie :

  • Est (Dar es Salaam, région littorale, Morogoro)
  • Sud (Lindi, Mtwara)
  • Montagnes du Sud (Ruvuma, Iringa, Mbeya, Rukwa)
  • Centre (Dodoma, Singida, Tabora, Shinyanga, Kigoma)
  • Lac (Mwanza, Kagera, Mara)
  • Nord (Kilimanjaro, Arusha, Tanga, Manyara).
Nom de l’association Association canadienne des sages-femmes (ACSF) Association canadienne des sages-femmes (ACSF)
www.canadianmidwives.org


Tanzania Registered Midwives Association (TAMA)
Partenaires du projet
(financier et opérationnel)
Ministère de la Santé et de la Protection sociale
  • Cuso international
  • Ministère de la Santé et de la Protection sociale
  • Hôpital de Muhimbili
  • Université de Muhimbili

Description du programme

Dans le monde, 536 000 femmes meurent chaque année de complications liées à la grossesse et à l’accouchement, de même que 11 millions d’enfants de moins de cinq ans, dont 4,4 millions de nouveau-nés. La plupart de ces décès surviennent en Afrique sub-saharienne. La Tanzanie est l’un des 10 pays qui présente le plus fort taux de mortalité maternelle (61%) et néonatale (66%).

En Tanzanie, la prestation de soins de santé aux mères et aux nouveau-nés est confrontée à de nombreuses difficultés : grave pénurie de fournisseurs de services de santé maternelle qualifiés ; utilisation insuffisante des services de santé et difficultés d’accès en raison de l’éloignement géographique, du manque de services de transport abordables au moment de l’accouchement et de soins professionnels et financièrement accessibles dans les établissements de santé.

  • Nombre annuel de décès maternels (estimation) : 14 000
  • Taux de mortalité néonatale : 34 pour 1 000 naissances vivantes
  • Nombre de professionnels de santé spécialisés en obstétrique pour 1 000 habitants : 0,2
  • Naissances encadrées par du personnel de santé qualifié : 43 %
  • Distance moyenne jusqu’à l’hôpital le plus proche en Tanzanie rurale : 31,7 km
  • Dispensaires aptes à prodiguer des soins d’urgence complets en obstétrique et néonatalogie : 5 %

Ce projet vise à améliorer la prestation des services de santé maternelle dans six régions de Tanzanie, en particulier dans les zone géographiquement défavorisées ayant un accès limité aux soins obstétriques d’urgence et confrontés à une pénurie de personnel de santé qualifiés en obstétrique.

Le projet renforcera les capacités des sages-femmes qui exercent en milieu rural et permettra de les remobiliser en proposant des Ateliers de formation aux soins d’urgence, co-animés par des sages-femmes tanzaniennes et canadiennes. Il cherchera également à mobiliser des compétences appropriées dans les régions rurales en identifiant les accoucheuses traditionnelles dans les communautés cibles et en les associant à des sages-femmes à la retraite qui seront chargées de les encadrer et de leur apporter un soutien technique de manière à renforcer la continuité des soins entre le domicile et le centre de santé.

Différents outils seront créés pour renforcer le transfert de connaissances sur la pratique de sage-femme et promouvoir l’intérêt des soins qu’elles prodiguent ; des ressources essentielles seront fournies pour améliorer l’accès à des soins obstétricaux de qualité.