Lutter contre la mortalité maternelle et néonatale

Pour une maternité sans risque en Birmanie

Pour une maternité sans risque en Birmanie
Localisation du projet
    Birmanie

  1. une zone périurbaine : township de Dala, banlieue de Rangoun
  2. une zone rurale : district de Kawkareik, État Karen
Nom de l’association Première urgence internationale
Première Urgence Internationale

www.premiere-urgence.org
www.facebook.com/premiere.urgence
twitter.com/premiereurgence
Partenaires du projet
(financier et opérationnel)
    Partenaires financiers

  • Agence française de Développement (AFD -acquis)
  • Service de coopération au développement (SCD suisse – en cours)
  • EuropeAid (sollicité en année 2)


    Partenaires opérationnels

  • Télécom sans frontières (TSF – en cours)
  • ministère de la Santé du Myanmar
  • association des infirmières et sages-femmes birmane
  • département santé et action sociale de l’Union nationale karen (KNU)

Description du programme

Enjeux/contexte local

Malgré les évolutions politiques récentes, la Birmanie reste un des pays les plus pauvres au monde. Selon le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Birmanie ne se classe qu’au 149e rang au regard de l’Indice de développement humain. Les indicateurs de santé sont au plus bas et les budgets alloués à la santé sont faibles et atteignent avec peine 0,2 % du PIB. Ce contexte pèse sur la santé de femmes.

Chiffres clés

    Towship de Dala : 150 000 habitants

  • Mortalité maternelle : 177 / 100 000
  • Mortalité des enfants de moins de 5 ans : 37 / 1000
  • Six médecins et 21 sages-femmes interviennent dans le township


    District de Kawkareik, État Karen : 480 000 habitants

  • Mortalité maternelle : 721 / 100 000
  • Mortalité des enfants de moins de 5 ans : 138 / 1 000
  • Un médecin pour 19 551 habitants et une sage-femme pour 7 230 p


Objectifs du projet

Dans le cadre de ce projet soutenu par la Fondation Sanofi Espoir, les équipes de PUI entendent contribuer à réduire la mortalité maternelle et néonatale à travers le renforcement des compétences des sages-femmes en aidant à soutenir une approche intégrée s’appuyant sur des agents de santé reproductive communautaires (sages-femmes auxiliaires).

L’objectif général du projet est de renforcer les compétences des sages-femmes par la formation continue et de créer un réseau de sages-femmes auxiliaires qui seront formées et accompagnées par les sages-femmes expérimentées, afin de faciliter l’échange d’informations et le référencement des urgences vers les centres de santé.

    Les objectifs spécifiques du projet sont:

  1. Améliorer les services de santé materno-infantile à travers le renforcement des compétences des sages-femmes et le soutien aux sages-femmes auxiliaires
  2. Renforcer les compétences des sages-femmes auxiliaires sur la santé materno- infantile pour améliorer efficacement la qualité des services aux femmes enceintes et aux parturientes et préparer l’arrivée en renfort de futures sages-femmes auxiliaires
  3. Favoriser l'accès aux services de santé reproductive de qualité grâce à une approche standard et un projet pilote de santé mobile