Lutter contre la mortalité maternelle et néonatale

Renforcement des compétences des sages-femmes et à l’amélioration de leur cadre de travail

Renforcement des compétences des sages-femmes et à l’amélioration de leur cadre de travail
Lorsque je me suis rendu dans les villages ruraux d'Ethiopie, j'ai réalisé ce que signifiait la santé pour les femmes qui ont du mal à atteindre l'assistance médicale, et j'ai été témoin de leur lutte. Maintenant, je me suis engagé à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour obtenir pour ces femmes les soins dont elles ont besoin quand elles en ont besoin

Dr. Mulu Muleta

Localisation du projet Zone d’Arsi, Région Oromya, Ethiopie
Nom de l’association Women and Health Alliance (WAHA) International
Women and Health Alliance (WAHA) International

www.waha-international.org
Partenaires du projet
(financier et opérationnel)
  • Teaching University Hospital of Assella
  • Ethiopian Midwives Association, Ethiopian Minstry of Health Regional Health Bureau
  • The Maternity/Neonatology Department of Bichat Hospital, Paris (France)
  • The Institute of Child Health
  • University College London (United Kingdom)
  • The School of Computing Information Systems

Description du programme

L’Éthiopie fait partie des cinq pays qui totalisent ensemble 50% des décès maternels dans le monde. Malgré des efforts considérables, le taux de mortalité maternelle de 470/100000 naissances vivantes est inacceptable. Seul 10% des femmes Éthiopiennes accouchent en présence d’un personnel qualifié, 51% des hôpitaux offrent des soins obstétricaux et néonatals d’urgence complets et 14% des centres de santé délivrent des soins obstétricaux et néonatals d’urgence de base.

La situation est aggravée par les disparités entre les différentes zones d’Oromya dont Arsi qui figure parmi les plus défavorisées en termes de couverture en soins obstétricaux notamment dans les localités reculées.

Ce projet, soutenu par la Fondation Sanofi Espoir, est fondé sur l’importance d’agir de façon globale. Il vise à pallier au déficit des compétences des sages-femmes, à améliorer leur façon de s’organiser ainsi que le cadre de leur travail (infrastructure, équipement et matériel médical, transport des patientes etc.).

Les principaux axes d’action de ce projet sont :

  • Le renforcement des compétences par la remise à niveau des 184 sages-femmes qui exercent dans la zone d’Arsi
  • L’amélioration des conditions d’offre de soins par la rénovation et l’équipement des centres de santé de la zone.
  • L’amélioration de l’offre de soins obstétricaux grâce à une meilleure répartition géographique des sages-femmes.
  • La mise en réseau des sages-femmes et d’autres professionnels impliqués dans la santé maternelle en partenariat avec l’Association des sages femmes Ethiopiennes afin d’assurer une formation continue, d’améliorer la collaboration et la solidarité professionnelle et faciliter la planification des remplacements ponctuels, le dépannage en médicament ou matériel médical d’urgence.
  • L’introduction de deux applications : « Partogram » et « Néonatogram » dans un smartphone ou une tablette électronique en tant qu’outil d’aide à la prise de décision pour les sages-femmes en vue d’améliorer la gestion de l’accouchement et des complications maternelles et néonatales.