Permettre un accès aux soins des personnes en situation d’exclusion

DSAFIR (Doits, Santé et Accès aux soins des Femmes Hébergées, Isolées et Réfugiées)

  • Femmes avec enfant - Samusocial Paris
  • Femmes - Samusocial Paris
Ce projet permettra de favoriser l’accès aux droits en matière de santé sexuelle et reproductive des femmes migrantes et réfugiées, hébergées sur les hôtels sociaux en région parisienne, mais aussi de faciliter leur prise en charge par les services compétents.

Localisation du projet France : Ile-de-France
Nom de l’association www.samusocial-75.fr

Samusocial de Paris, en co-portage avec l’Université Paris 1 (Centre de Recherche de l’Institut de Démographie)

Enjeu/contexte local

Les personnes en grande précarité échappent généralement aux observations réalisées dans le cadre des grandes enquêtes réalisées au niveau national. On ne dispose que de très peu d’informations sur la santé des personnes vivant en hôtel, et notamment sur leur santé sexuelle et reproductive, alors que c’est une population en croissance constante : en Ile de France, le Samusocial de Paris accueille des personnes dans plus de 500 hôtels, réalisant plus de 30 000 nuitées par jour.

Description du programme

Le projet soutenu par la Fondation Sanofi Espoir permettra l’analyse les mécanismes producteurs d’inégalités sociales et de genre en termes d’accès à la santé et aux protections sociales légales des femmes migrantes et réfugiées. Cette enquête reposera notamment sur le suivi d’un groupe de femmes, afin d’observer leurs difficultés d’accès à l’information et aux soins, et de tester l’efficacité de certaines démarches.

Objectifs du projet

Cette connaissance des barrières en matière de droit, de santé, et d’accès aux soins des femmes réfugiées, fragilisées ou victimes de violences, permettra de construire des outils et des dispositifs permettant notamment à ces femmes de choisir librement ce qu’elles souhaitent pour elles-mêmes et leurs couples.

  1. améliorer la connaissance de la situation des femmes (ainsi que de leurs attentes) et des dispositifs existants à travers la mise en place d’entretiens auprès de professionnels et de femmes hébergées.
  2. Identifier les freins ou les leviers d’accès aux droits et aux soins
  3. Fournir les éléments d’expertise permettant de concevoir des outils et des dispositifs améliorant l’offre de soins et de service